Aller au contenu

Filament pour imprimante 3D, pourquoi le protéger et comment le stocker ?

Il y a d'innombrables histoires sur Internet de fabricants qui trouvent leurs nouveaux filaments abîmés à cause de l'humidité présente dans l'air. Il est important de noter que certains filaments sont plus sensibles à l'humidité que d'autres. Par exemple, le PLA, le matériau de support PVA, le nylon et l'ABS sont particulièrement sensibles à l'humidité dans l'air.

filament storage 1

Pourquoi vous devriez vous préoccuper du stockage des filaments ?

1. Dégradation du filament :

Certains filaments sont plus sensibles à l'humidité de l'air parce qu'ils sont faits de matériaux qui absorbent facilement l'eau. Par exemple, le plastique PLA est biodégradable et fabriqué à partir de ressources naturelles comme le maïs ou le riz. Bien que cela soit beaucoup mieux pour l'environnement que d'autres plastiques, cela signifie également que, dans de bonnes conditions, il se décomposera en dioxyde de carbone, eau et méthane. Les conditions humides et la lumière UV accélèrent la dégradation du filament qui l'affaiblit et provoque des impressions de mauvaise qualité.

Dans leur blog, RepRage parle d'une expérience où les scientifiques ont testé le temps qu'il faut pour que le PLA absorbe l'eau. Ils ont comparé le poids du filament avant et après qu'il ait été immergé dans l'eau pendant 30 jours et qu'il ait absorbé jusqu'à 60 ml d'eau ! Si vous vivez dans un endroit tropical - vous voudrez peut-être envisager de garder votre filament dans un endroit étanche à l'air pour l'empêcher d'absorber l'eau présente dans l'air. Le nylon est également extrêmement absorbant et sera saturé en eau en moins de 18 heures après avoir été dans des conditions humides.

2. Filament qui reste bloqué dans la buse :

Un effet secondaire du filament absorbant l'eau est qu'il se dilate en diamètre et affaiblit la surface de votre filament. Lorsque vous l'insérez dans votre imprimante, cela peut provoquer un bourrage des buses. Tout comme le riz se dilate lorsque vous le faites cuire dans l'eau, ce filament se dilate et finira par être inutilisable car il ne peut plus passer correctement dans votre imprimante. Il est bon de prendre une mesure du diamètre de votre filament si vous pensez qu'il a absorbé de l'humidité.

3. Impressions 3D de moins bonne qualité :

Lorsque l'eau est absorbée par le filament et qu'elle est chauffée par l'imprimante 3D pour l'extrusion, l'eau combinée à la chaleur produit de la vapeur (vous entendrez un sifflement lorsque la vapeur est créée). Cela génère des impressions 3D très étranges qui ne sont pas nettes en surface et peu solides.

filament storage 2
image via eurekadrytech.com

4. Le filament est faible et cassant :

Plus le filament est exposé à l'eau, plus les chances de rupture du filament sont élevées. Bien que l'eau affaiblisse le filament, le vrai problème est quand vous réchauffez de nouveau le filament qui est mouillé via la buse d'extrusion. Les recherches montrent que l'impression avec filament humide réduit sa résistance de 33% !

Bien sûr, le degré auquel votre filament est affecté par l'humidité varie selon le type de filament que vous utilisez. Le PET et l'ABS ne sont pas aussi sensibles à l'absorption de l'humidité que le nylon ou le PLA. Cependant, garder tous vos filaments dans un environnement sans eau ne fera pas de mal.

5 conseils pour protéger vos filaments contre l'humidité

Il y a des opinions contradictoires sur le niveau d'humidité parfait pour votre filament mais il devrait être bien protégé si le taux d'humidité est d'environ 10-15%. Vous n'avez certainement pas besoin de dépenser de l'argent pour un déshumidificateur ou des systèmes de protection de filament. Voici quelques conseils faciles et bon marché que nous vous recommandons :

1. Utilisez des deshydrants dessicants pour absorber l'humidité :

Le dessicant le plus efficace et le mieux documenté pour maintenir le filament au sec est le gel de silice. Ce sont les petits paquets de gel absorbant l'humidité que vous trouverez dans vos boîtes à chaussures et bouteilles de vitamines. Vous pouvez acheter des perles de silice qui changeront de couleur pour indiquer que les perles ont dépassé une certaine quantité d'eau. Une fois que les perles changent de couleur, vous pouvez les mettre au four pendant 3 heures à 120°C et elles retourneront à leur couleur d'origine pour que vous puissiez les réutiliser. Pour stocker le gel, placez-le dans n'importe quel récipient avec des trous ou des fentes pour l'air. Vous pouvez en imprimer en 3D ou certains bricoleurs utilisent des contenants de plastique vides et y percer de minuscules trous.

Le riz est également un déshydratant doux et peut absorber de petites quantités d'eau. Si quelqu'un a déjà fait tomber son téléphone dans l'eau, vous avez peut-être entendu l'astuce de le mettre dans un contenant de riz. Ça fait vraiment l'affaire ! Cela dit, il n'est pas aussi efficace que le gel de silice pour absorber l'humidité de l'air. Si vous vivez dans un climat humide, nous vous recommandons d'opter pour la silice.

2. Utiliser des sacs scellés sous vide :

Ces sacs sont très différents des sacs Ziploc car ils ont une ouverture où vous pouvez y insérer votre extrémité d'aspirateur pour aspirer tout l'air. Pas d'air = pas d'humidité ou d'autres éléments ruinant la qualité de vos impressions ! Pour utiliser votre filament, vous devrez le sortir du sac et le refermer après. Rendez-le encore plus efficace en ajoutant quelques paquets de gel de silice au sac !

3. Seaux ou contenants étanches à l'air :

Il s'agit d'une alternative aux sacs scellés sous vide et pourrait être n'importe quoi, des contenants d'aliments pour animaux de compagnie aux grands seaux que vous pouvez vous procurer dans n'importe quelle quincaillerie. Il existe des couvercles avec déshydrateur intégré, appelés couvercles gamma, que vous pouvez également vous procurer dans une quincaillerie.

4. Ne conservez pas plus de 12 mois du filament :

Naturellement, la qualité du filament se dégradera avec le temps, quelles que soient les mesures que vous prenez pour garder l'humidité à l'extérieur. Il est préférable de ne pas garder trop de filaments lorsque vous n'avez pas l'intention de l'utiliser au cours de la prochaine année.

5. Entreposer dans une armoire sèche :

Il existe sur le marché des armoires sèches et des déshumidificateurs qui fonctionnent. Si vous avez une tonne de filaments que vous utilisez tout le temps et que vous voulez stocker dans un seul endroit, ceux-ci peuvent être une bonne option pour vous.

Avec tous ces nouveaux types de filaments sur le marché, il est difficile de savoir comment prendre soin de chacun différemment. En cas de doute, nous vous recommandons de le conserver dans un endroit sec et frais !

via Pinshape

Articles similaires

Le post-traitement de vos impressions 3D PLA et ABS

Dans un monde idéal, les impressions 3D sortiraient toutes de nos imprimantes 3D prêtes à l'emploi. Mais, comme n'importe quel possesseur d'imprimante 3D le sait, ce n'est pas toujours le cas. On a tous déjà retiré des supports d'impression qui ont laissé de vilaines trace sur la surface des objets imprimés. Voici nos quelques conseils pour post-traiter vos créations en 3D et ainsi obtenir un résultat lisse et sans accrocs.

Lire la suite

5 preuves que vous êtes obsédés par l'impression 3D

Vous voyez de l'impression 3D partout ! Encore plus que n'importe quel autre hobby, l'impression 3D peut vraiment devenir une obsession. En effet, les imprimantes 3D actuelles nécessitent encore quelques réglages pour bien fonctionner et surtout pas mal de surveillance en cas de fail print.

Lire la suite