Aller au contenu

La Lune Rouge a atteint une chance sur soixante millions

?
Qualité de la création : 0,0/5 (0 votes)
Évaluation des membres sur l’imprimabilité, l'utilité, les détails, etc.
  • 325 vues
  • 3 téléchargements

Description du modèle 3D

Publié à l'origine ici sur Thingiverse.

C'est mon interprétation de la Lune Rouge où se déroule Manifold : Origin, un roman de hard science-fiction plein de gore, de Stephen Baxter. Elle n'a rien à voir avec la vraie Lune de la Terre [1] ; dans le livre, il s'agit d'un planétoïde, un peu plus gros que Mars, qui est soudainement apparu au même endroit et sur la même orbite que son homologue réel, le remplaçant et provoquant des catastrophes sur la Terre en raison de son énorme force de marée. Ce post sera plein de spoilers, donc si vous avez l'intention de lire le livre, lisez-le d'abord.

J'ai réalisé ce modèle en utilisant les outils disponibles sur Ubuntu, non pas parce que j'avais un avantage quelconque, mais parce que j'étais obligé de travailler sur Linux à cette époque, donc je me suis lancé le défi d'apprendre à utiliser les outils libres avec ce modèle. J'ai utilisé GIMP au lieu de Paint.net pour dessiner la topographie ; Octave au lieu de MATLAB pour tracer le modèle 3D ; MeshLab pour simplifier les mailles, au lieu de Microsoft 3D Builder ; Freecad [2] au lieu de SolidWorks pour le tunnel et le moteur mondial ; et Blender pour soustraire le tunnel et la chambre, et peindre la surface extérieure, au lieu de 3D Builder ou Paint 3D.

Caractéristiques tirées du livre


J'ai pris le maximum d'informations du livre, bien que j'ai dû laisser de côté certains concepts qui en contredisent d'autres, mais les petits détails, j'ai dû les inventer, car ils ne sont pas aussi détaillés. Je vais énumérer certaines des caractéristiques prises en compte :

  • Son disque visible a une surface cinq fois supérieure à celle de Luna [3].

  • Elle possède un grand continent majoritairement arrondi comme si le centre de masse de la lune était déplacé du centre géométrique.

  • Il y a un énorme volcan au centre du continent, surnommé "Bullseye", entouré de glaciers, puis, de végétation. Je l'ai fait deux fois plus grand que le vrai Olympus Mons.

  • De l'œil de bœuf est né un fleuve comme le Nil qui se termine sur la côte est.

  • L'intérieur du supercontinent est un désert rouge rouillé, semblable à Mars, avec des cratères géants érodés. La végétation est limitée aux côtes. Deux ceintures de montagnes longent les côtes est et ouest.

  • Il y a une chambre sphérique dans le "cœur même" de la lune. Je l'ai faite déplacée du centre géométrique pour qu'elle puisse expliquer le déplacement du centre de masse.

  • La chambre a quelque chose "d'énorme, évidemment artificiel" qui se cache à l'intérieur, c'est le "Moteur Mondial". Il est sous-entendu que c'est énorme mais il n'occupe pas toute la chambre, mais puisque la plus grande échelle que j'ai faite est quelque chose de 13 cm de diamètre, l'espace pour quelque chose dans la chambre est petit (4 cm), donc j'ai décidé de faire comme il est montré dans l'une des images. Il n'y a pas une description bien détaillée du moteur dans le livre, donc j'ai fait une structure stylisée semblable à un gyroscope.

  • Il est dit que l'entrée du tunnel qui mène à la chambre est placée dans un petit cratère de la côte Est, et que ce cratère est "diamétralement opposé" au Bullseye ; cependant, ce n'est pas possible en tenant compte de toutes les contraintes précédentes, donc j'ignore intentionnellement celle-ci.

Habitants de la Lune Rouge


À partir de ce point, tout est un spoiler, vous êtes donc déjà prévenus. La plupart des races énumérées ci-dessous sont basées sur des espèces pré-humaines éteintes ; ce ne sont pas des hominines ayant voyagé dans le temps, mais des descendants morphologiquement similaires, et elles ne peuvent donc pas être traitées comme les véritables espèces qu'elles sont censées être.

  • Personnages de coureurs. Homo erectus [4]. Ils sont grands et minces, ont la peau sombre, des traits de visage primitifs mais reconnaissables comme des humains. Ils vivent en groupes de plusieurs, les nomades, et ils développent des rôles spécifiques pour chaque individu, fabriquer des outils, allumer du feu, soigner les blessures, etc. Lorsqu'ils doivent effectuer une tâche de groupe, ils le font sans aucune synchronisation, de façon chaotique. Ils parlent quelques mots anglais faiblement connectés.

  • Le peuple elfe. Australopithecus sp. [4]. Court, au pelage sombre comme un chimpanzé mais se tenant droit en marchant. Des oreilles pointues et un visage étrangement humain. C'est un peuple agressif, grégaire, vivant dans les arbres, et il n'a pas de communication fluide.

  • Nutcrackers. Une autre espèce d'australopithèque [5]. Herbivore, avec un gros ventre et une haute crête sagittale, semblable à celle des gorilles. L'auteur faisait probablement référence au genre Paranthropus, qui n'est pas largement reconnu comme un genre séparé, et sont surnommés "australopithèques robustes".

  • Il n'y a pas d'animaux de ce genre. Homo neanderthalensis. Ils sont trapus, de forte corpulence, avec des sourcils prononcés et un menton court. Ils parlent dans un anglais approximatif, dépourvu de temps verbal, comme le parlent les hommes des cavernes typiques des dessins animés. Ils portent le nom de personnages bibliques et viendraient d'un endroit qu'ils appellent la "Terre grise".

  • Hommes anglais. Homo sapiens. Ce sont quelques vieux astronautes anglais de l'ère victorienne. Ils vivent dans de petites villes et utilisent d'autres personnes comme domestiques.

  • Zealots. Homo sapiens. Une civilisation ultra religieuse de l'âge médiéval (ou juste une ville ?). Ils utilisent les jambons comme esclaves, les coureurs comme animaux de charge, et ils chassent les australopithèques [5] pour se nourrir. Il n'est pas assez clair si tous ou seulement leur chef ont une queue.

  • Daemons. Ce sont des australopithèques sapiens [5] de 3 m de haut, marchant sur les jointures et se déplaçant rapidement, qui ont évolué dans une atmosphère à forte teneur en O2. Ils sont bien plus avancés que les humains et ont développé une technologie de type magique appelée Mapping, qui leur permet d'invoquer des objets et de se téléporter. Ils ne sont pas censés représenter un animal réel, mais il est possible que Baxter ait fait un clin d'œil au genre problématique Meganthropus, bien que plus grand.

  • Les autres espèces comprennent : des chats (vraisemblablement de grands félidés), des hyènes, des chauves-souris, des oiseaux terrestres de chasse (peut-être des phorusrhacidés), des cerfs, des cerfs souris, des duikers, des crocodiles, des poissons, des crevettes de verre et un hominidé aquatique spéculatif. Les plantes mentionnées dans le livre sont des conifères, de l'herbe, des broussailles, des plantes sarracénies, des plantes nébuleuses et des bananes.

Notes


  1. Probablement inspiré par la prophétie de la lune de sang

  2. Une douleur dans le... dos.

  3. Le disque circulaire visible correspondant à un point de vue éloigné : S = π r^2

  4. Homo erectus et certaines espèces d' Australopithecus sont très probablement des chronospécies, c'est à dire des espèces qui ne se tenaient pas fermement sur un clade séparé, mais dont certaines populations ont évolué vers un nouveau clade ; dans ce cas, chez les humains plus modernes. De sorte que, même les individus survivants tardifs ne doivent pas être considérés comme la même espèce.

  5. "Australopithèques" fait référence à la sous-tribu Australopithecina, qui inclut cladistiquement les humains ; mais dans le livre, le terme est utilisé de manière paraphylétique, incluant les hominidés de grade Australopithecus, mais pas le genre Homo.

Références



Paramètres d'impression 3D

-

Informations sur le fichier 3D

  • Format du design 3D : STL Détails du dossier Fermer
    • redmoon_1_12_10_7.stl
    • redmoon_1_6_10_7.stl
    • redmoon_north_1_12_10_7.stl
    • redmoon_north_1_6_10_7.stl
    • redmoon_south_1_12_10_7.stl
    • redmoon_south_1_6_10_7.stl
    • world_engine_1_6_10_7.stl
  • Dernière mise à jour : 2021/03/14 à 14h46
  • Date de publication : 2021/03/01 à 11h31

License

CC BY SA

Mots-clefs

Créateur

Designs 192
Téléchargés 2k
Ventes 20 US$
Abonné·es 26

Currently moving from Thingiverse: www.thingiverse.com/tato_713 , my profile will be scarce in the meantime.

I'm a student in Bioengineering with specialisation on Embedded Systems at the FIUNER (Facultad de Ingeniería de la Universidad Nacional de Entre Ríos). My favourite tool for designing is SolidWorks, but I also use MATLAB, a mathematical source software, because I'm used to work with it, and I've find the way to create models with it from plotting surfaces.

If you want me to design a particular case for a phone, I'll ask you just to test the prototypes for it.

Page traduite par traduction automatique. Voir la version originale.
Vous rencontrez un souci avec ce design ? Signaler un problème

Meilleures ventes de la catégorie Art


Ajouter un commentaire


Vous souhaitez soutenir Cults ?

Vous aimez Cults et vous avez envie de nous aider à continuer l’aventure en toute indépendance ? Sachez que nous sommes une petite équipe de 3 personnes et qu’il est donc très simple de nous soutenir pour maintenir l’activité et créer les futurs développements. Voici 4 solutions accessibles à tous :

  • PUBLICITÉ : Désactivez votre bloqueur de publicité AdBlock et cliquez sur nos bannières publicitaires.

  • AFFILIATION : Réalisez vos achats en ligne en cliquant sur nos liens affiliés ici Amazon ou Aliexpress.

  • DON : Si vous voulez, vous avez la possibilité de nous faire un don via PayPal ici.

  • BOUCHE À OREILLE : Invitez vos amis à venir découvrir le site et les magnifiques fichiers 3D partagés par la communauté !