Aller au contenu

Qu'est-ce que l'impression 3D ?

Vous avez sûrement dû en entendre parler... Au XXIe siècle, impossible de feindre l'ignorance sur l'existence de cette technologie révolutionnaire. Certains considèrent l'impression 3D comme le début de la 4e ère industrielle...

De l'aéronautique à la médecine, ce procédé de création en relief est partout. Lors des conventions, les figurines 3D à l'effigie des plus grandes stars du fantastique sont d'un réalisme à couper le souffle... L'impression 3D, tout le monde en a déjà entendu parler au moins une fois. Mais dans le fond, êtes-vous sûr de savoir de quoi il s'agit ?

Qu'est-ce que l'impression 3D ?

Des origines teintées d'onirisme

Dans les années 1960, l'écrivain de science-fiction Arthur C. Clarke imagine une machine à même de copier les objets. En 1972, la bande-dessinée Tintin et le lac aux requins met en scène une photocopieuse qui n'a rien à envier aux imprimantes 3D actuelles.

Au début de son histoire, l'impression 3D n'est rien d'autre qu'un fantasme... Dans la rue, personne ne croit une seule seconde que pareille invention verra le jour. L'impression a toujours été en 2D et elle le restera. Du moins, c'est ce que croit fermement la masse populaire de cette époque...

Le 16 juillet 1984, Jean-Claude André, Alain le Méhauté et Olivier de Witte, trois Français travaillant pour CILAS ALCATEL, déposent un brevet portant sur la fabrication additive. Quinze jours plus tard, c'est au tour de l'Américain Chuck Hull de protéger le concept de stéréo lithographie.

D'où croyez-vous que provienne l'extension de fichier .stl ? C'est un dérivé de l'acronyme SLA (StéréoLithographie Apparatus) popularisé par Chuck Hulls et l'entreprise 3D systems, leader de la conception d'imprimantes 3D. C'est d'ailleurs cette compagnie qui est à l'origine de la première imprimante 3D, la SLA-250, commercialisée dès 1988.

Principe de fonctionnement de l'impression 3D

Étape 1 : trouver le bon modèle 3D

Comme tout impression classique, tout débute par le choix du modèle. Désirez-vous concevoir une prothèse dentaire ou reproduire une scène de paysage aperçue dans une banque d'image gratuite ?

Avant de cliquer sur le bouton "imprimer", il vous revient de clairement définir votre objectif. Pour trouver des idées, trois options s'offrent à vous :

  • Utiliser un logiciel comme Google SketchUp pour dessiner votre propre modèle ;
  • Numériser une image ou vous servir d'une image virtuelle déjà existante ;
  • Piocher l'un des nombreux modèles disponibles en open source sur des sites à l'instar de Cults3D.

Une fois cette étape passée, il est temps de commencer l'impression 3D à proprement parler.

Étape 2 : effectuer une dernière mise au point

Entre vos mains, se trouve la version .stl de cette image que vous avez tant adulée. Chaque imprimante 3D est fournie avec un logiciel qui vous permet de pré-visualiser votre futur chef-d'œuvre. C'est le moment de l'admirer sous toutes les coutures et d'effectuer des modifications si besoin est.

Étape 3 : vérifier les réglages

Si le résultat vous convient, reliez votre imprimante 3D à votre PC et installez votre bobine de matériau. Faites délicatement entrer le filament 3D dans le chargeur et poussez-le afin qu'il devienne visible dans le tube Bowden. Patientez le temps que le matériau soit bien en place dans la tête d'impression.

Étape 4 : imprimer en 3D

Enfin, c'est le grand moment... Cliquez sur imprimer et tournez-vous les pouces pendant que la machine fait tout le travail. D'ici quelques minutes ou plusieurs heures, votre création 3D sera prête.

Article sponsorisé

Articles similaires

La fabrication hybride combine l’impression 3D et l’usinage CNC

Les processus de fabrication se décomposent principalement en deux familles. La première est celle de la fabrication additive (ou impression 3D), qui consiste à construire progressivement les pièces. Ces dernières années, l’impression 3D est de plus en plus appréciée comme méthode pour construire des composants.

Lire la suite