Aller au contenu

Interview de designers pour l'impression 3D : Mageli

1. Mageli, peux-tu dire quelques mots sur toi et ton travail ?

Depuis mon diplôme d’ingénieur j’ai tout fait pour ne pas faire ce métier ! Ce n’était pas évident au début mais je crois que j’ai fini par y arriver. J’ai été ingénieur d’étude, chef de projet recherche, responsable pôle design dans l’automobile, graphiste-designer et enfin designer indépendant. Je me défini comme designer «généraliste» car je ne peux me résoudre à une spécialité. Je travaille sur tout ce qui est de l’ordre de l’esthétique dans un but fonctionnel.

2. D'où tirez-vous votre inspiration pour créer ces fabuleux dessins ?

J’ai investi dans une imprimante 3D pour des raisons professionnelles officiellement. Elle me permet de réaliser des prototypes et maquettes rapidement et d’être plus efficace. Dans ce cadre l’inspiration est guidée par le projet, l’observation du marché, des tendances, des procédés de fabrication : c’est très réfléchi et... professionnel !
Mais, la « machine à fabriquer les idées » c’était un vieux rêve de gosse alors, la nuit et les weekends, j’imagine et j’imprime des choses inspirées par mes proches, ma famille, mes enfants. Je cherche avant tout à partager mon plaisir de créer. L’amusement créatif est une affaire très sérieuse

3. Quel(s) logiciel(s) de CAO utilisez-vous pour réaliser vos dessins ?

Même si parfois j’aimerais sculpter du polygone, mon parcours professionnel m’a donné plus d’expérience dans les modeleurs surfaciques tels que Rhino ou Alias. J’aime aussi leur précision dimensionnelle et la maîtrise des courbes.

4. Quelle imprimante 3D avez-vous et quels sont vos paramètres d'impression habituels ?

J’aimerais explorer toutes les possibilités de la machine, jusqu’ici je ne me suis pas trop aventuré : je reste dans les sentiers battus et les profils d’impression standards. J’y viendrai surement quand j’essayerai des matières plus exotiques... en attendant j’ai plein d’autres idées amusantes en cours d’expérimentation. La technologie offre tant de possibilités...

5. Enfin, parmi toutes vos grandes œuvres, quelle est votre création préférée ?

J’aime bien Fanfan car c’est une réalisation assez complète qui combine technique, concept et style : plusieurs pièces assemblées par vis, des articulations, une impression bicolore, de la matière phosphorescente, l’intégration de pièces du commerce.

J’aime aussi les créations très simples comme le bloc-porte intégré au plancher WhiteWhale : son principe est basique et son utilité unique car j’ai profité d’un défaut du parquet. C’est aussi ce genre de réalisation que permet l’impression 3D : créer des objets dont l’usage est totalement exclusif, le luxe du sur-mesure extrême à portée de clic !
Mais la création que je préfère c’est celle qui n’est pas encore réalisée car tout est encore possible !

Articles similaires