Aller au contenu

Interview de Cults pour Future Intelligence Radio Londres

Interview de Cults pour Future Intelligence Radio Londres

Est-ce que vous voyez l'impression 3D aujourd'hui qui un simple gadget ou comme quelque chose qui pourrait avoir plus d'impact ?

L’impression 3D aujourd’hui se sépare en deux univers assez distincts : l’impression 3D utilisée par les professionnels et l’impression 3D utilisée par les particuliers.
En ce qui concerne l’univers professionnel, l’impression 3D a déjà un réel impact sur la manière de produire des pièces industrielles.
Pour ce qui est de l’impression 3D utilisée dans les foyers, ceci peut encore être considéré comme un gadget fun par certains, bien que cela tende à changer avec le temps grace à l’amélioration de la technologie, la baisse des prix, la variété des filaments et surtout la qualité des designs imprimables en 3D.

L'impression 3D aujourd'hui est une technologie de luxe mais dans le futur, est-ce vous espérez que cette technologie sera accessible plus largement, et pensez-vous que cela puisse aider des personnes avec un faible revenu ou des personnes vivant dans la pauvreté ?

Aujourd’hui vous pouvez acheter des imprimantes 3D correctes pour 400 ou 500 euros.
C’est le prix d’un smartphone ou d’un ordinateur moyenne gamme ou encore d’une console de jeux. Si vous voulez acheter le dernier iPhone par exemple, sachez que vous pourriez acheter deux imprimantes 3D pour le même prix. Est-ce que vous pensez qu’il s’agit d’une industrie de luxe ?
C’est une fantastique innovation qui peut déjà avoir des incidences sur les prix des objets que l’on achète. Les fabricants pouvant réduire les couts grace à l’impression 3D, certains objets et services pourraient donc etre moins chers pour le consommateur et augmenter notre pouvoir d’achat.
C’est aussi une formidable innovation qui permet à quiconque de créer et d’inventer. Les prototypes peuvent ainsi etre fait plus simplement et rapidement. L’impression 3D permet de libérer le designer des contraintes de la fabrication « traditionnelle » moules, fraisage, etc. Ce qui n’était pas possible ou trop coûteux ne l’est plus. Ainsi on peut facilement croire que plusieurs idées, plusieurs start-ups utiles, plusieurs projets à visée philanthropiques peuvent voir le jour et changer le monde dans lequel nous sommes pour le rendre meilleur et plus équilibré.

Interview de Cults pour Future Intelligence Radio Londres 2

D'un point de vue écologique, y'a-t-il une inquiétude comme quoi si les gens sont capables d'imprimer des jouets en plastique gratuitement, ceux-ci se retrouvent ensuite jetés un peu partout dans la nature ?

Sur le plan écologique, l’impression 3D permet déjà de réduire notre empreinte carbone. Des objets qui étaient manufacturés dans une usine l’autre bout du monde, livrés en bateau, avion, train ou camion, distribués dans des lieux physiques sur lesquels les clients se rendent en voiture pour les acheter ; avec l’impression 3D soit le consommateur imprime directement l’objet chez lui en ayant simplement téléchargé le fichier soit il est fabriqué localement dans un lieu type fab lab ou copy top. Ainsi tous les maillons de la chaine de transport par exemple pourrait etre impactés réduisant de fait l’empreinte carbone de l’objet.
En n’utilisant que de la matière nécessaire à la fabrication versus la fabrication par retrait de matière, l’impression 3D permet de fabriquer des pièces en évitant de gâcher de la matière et donc de limité de gâchis écologique d’une certaine manière. Sa capacité à produire à la demande permet aussi de réaliser des économies en terme de stockage, ayant encore une fois un impact positif pour notre planète.
Aujourd’hui l’impression 3D est capable de fonctionner avec tous types de matériaux : plastique, polyamide, acier, résine, etc. Il y a également toute une série de filaments aux matériaux bio-dégradables ou issus de produits recyclés.

Si nous sommes capables de tout créer gratuitement, nous n'aurons plus vraiment besoin de garder nos objets aussi longtemps que que l'on fait lorsqu'on les achète ?

L’impression 3D change notre rapport aux objets qui nous entourent et notre manière de consommer demain. La possibilité de répliquer un objet, d’en créer un de toute pièce fait que l’on est capable aujourd’hui de fabriquer certains de nos objets du quotidien. La question est donc dois-je acheter cet objet ou puis-je l’imprimer ? Ou alors comment je peux améliorer cet objet ? Des pièces détachées sont par exemple facilement imprimables en 3D par le consommateur. Ainsi cela peut etre un moyen pour lutter contre l’obsolescence programmée et rallonger plutot la vie de nos objets. Certains fabricants commencent à intégrer cette logique. Nous passons à une consommation plus intelligente et réfléchie justement.
De plus, contrairement à un objet acheté dans un magasin, quelque chose imprimé en 3D chez soi a une charge émotionnelle supérieur, un maker a toujours du mal à se débarrasser d’un objet dont il a conscience du temps de travail qu’il a représenté.

Interview de Cults pour Future Intelligence Radio Londres 3

Qu'est-ce que l'impression signifie pour des industries étrangères, comme les usines où sont aujourd'hui produit les objets ?

La fabrication peut alors être décentralisée. L’imprimante 3D fabrique des pièces dans un espace très restreint et ne nécessite pas d’installation importante comme l’industrie classique. Comparativement à la fabrication traditionnelle, l’impression 3D ne nécessite pas des compétences « machine » importantes. Celles-ci se trouvent dans la conception du fichier 3D. Tout cela peut permettre à des pays en voie de développement de rattraper leur retard sur le plan industriel. Demain, la Chine n’est plus forcément « l’usine du monde ». Chaque pays peut etre amené à produire selon ses propres besoin.

Selon vous, est-ce que l'impression 3D sera présente dans chaque foyer ou bien est-ce que ce sera plus vu comme un luxe ?

Oui pour nous c’est une évidence. Il s’agit d’une mini usine permettant de créer des objets comme s’ils sortaient du four, c’est tout simplement magique. On en est au début en terme technique. L’impression 3D couleur, la vitesse d’impression, la facilité d’utilisation… sont encore des défis qui restent à relever mais qui sont actuellement en train de progresser. Lorsqu’il sera aussi facile d’imprimer en 3D que d’imprimer en 2D, plusieurs foyers seront intéressé pour s’équiper. L’impression 3D permet de fabriquer des pièces différentes sans surcoût et donc la personnalisation des objets devient une réalité. Qui n’a jamais été chez un ami et dit « ah j’ai le même vase, je l’ai acheté chez Ikea ! » Avec l’impression 3D, on adule la customisation et on conteste la standardisation.
C’est pour cette raison que nous avons créé la plateforme Cults 3D, pour montrer toute la créativité qui existe au sein de cette communauté et montrer au monde que chaque jour il y a de nouvelles idées, de nouvelles inspirations qui peuvent être téléchargées et fabriquer.

Interview de Cults pour Future Intelligence Radio Londres 4

Est-ce que l'impression 3D ouvre le champs des possibles au piratage des objets physiques ? Proposer en téléchargement gratuit quelque chose qui a été le fruit d'un grand travail réalisé par un designer, pose-t-il problème ?

Au même titre que l’on télécharge de la musique, des livres numériques, des films, nous sommes aujourd’hui en capacité de télécharger des objets. C’est donc ce contenu partagé par des tiers qui prime et que l’on va chercher sur des plateformes de téléchargement de fichiers 3D comme Cults. On pourrait donc avancer qu’un design 3D n’existe qu’à partir du moment où il est partagé. C’est en effet à ce moment là que l’idée prend tout son sens et toute sa force, puisque chacun peut intervenir et apporter sa pierre à l’édifice. Ce type de système raccourcit considérablement la chaîne de valeurs car il n’y a plus d’intermédiaires entre la personne à l’origine de l’idée et l’acheteur final. Dénué de toutes contraintes industrielles, c’est l’idée design qui demain sera au centre des débats.

Une des questions les plus fréquentes au sujet du site est la catégorie "Coquin. Pourquoi pensez-vous que cela attire autant de monde ?

Nous pensons qu’avant tout ce sujet est très Internet friendly. C’est comme les lol cats, c’est inévitable. Ensuite comme dans plein d’autres secteurs, la créativité du marché du sex toys peut être débridé grâce à l’impression 3D. Beaucoup de gens n’ont pas forcément accès à un sex shop à coté de chez lui ou dans sa ville. Le fait de produire ce genre d’objet à domicile permet de toucher du doigt ces objets à un moindre couts. Il y a aussi cette notion de timidité du pas de la porte. Certains peuvent se sentir un peu gêné voire timide de rentrer dans de tels magasins spécialisés. Grace à l’impression 3D à domicile, on peut profiter de sa sexualité en toute confidentialité et toute discrétion. Enfin, l’aspect personnalisation que permet l’impression 3D est intéressante sur le domaine des sex toys car nous pouvons customiser chaque objet voire reproduire des sex toys à l’effigie de son partenaire par exemple ou bien de sa star préférée.

Interview de Cults pour Future Intelligence Radio Londres 5

Quels ont été les plus créatifs, intéressants et surprenants projets qui ont été uploadés sur Cults ?

Pour l’instant nous sommes très fiers et très heureux de voir tous les superbes fichiers 3D de nos designers. Il y a plus de 2 000 designers qui uploadent leurs travaux sur Cults. Parmi nos favoris il y a le studio polonais appelé UAU project qui fait vraiment des créations géniales et originales, autour par exemple de l’upcycling. En combinant différents matériaux et objets de notre quotidien et en les assemblant avec des parties imprimées en 3D. Leurs série intitulés « Cork Pals » est vraiment sympa car on peut reproduire des petits animaux à partir de bouchon de liège. Il y a aussi le travail du designer Olé Gellert qui propose des joints imprimables en 3D pour réaliser des étagères très sympa et design. Enfin il y a tout le travail de BigLilDesign aka Wes Millora qui fait des œuvres en low poly super fun et stylées ! Allez faire un tout sur cults3d.com et vous nous direz vous aussi votre objet préféré.

Articles similaires