Aller au contenu

L’impression 3D : mode d’emploi des différentes technologies


L’impression 3D est une technologie qui permet de fabriquer des objets divers et variés, dans de nombreux matériaux. Elle est donc un outil puissant pour libérer sa créativité, de par les nombreuses possibilités qu’elle offre. Comment fonctionne l’impression 3D ? Quelles sont les différentes technologies qui permettent de réaliser des objets en 3D ? Dans cet article proposé par Sculpteo, nous allons aborder les bases de l’impression 3D pour vous aider à y voir plus clair.

L’impression 3D : Mode d’emploi des différentes technologies


Qu’est-ce-que l’impression 3D ?

L’impression 3D, aussi appelée fabrication additive, est une technologie de fabrication de pièces à partir de modèles 3D, réalisés avec un logiciel de CAO ou trouvés en ligne. Elle permet de réaliser de nombreux objets, couche par couche, dans divers matériaux. Cette technologie de fabrication est particulièrement utile pour réaliser des pièces au design complexe, difficiles à produire en utilisant des techniques plus classiques.

Pour faire appel à l’impression 3D, il existe plusieurs options. Vous pouvez soit vous procurer votre propre imprimante 3D si vous avez des besoins assez conséquents, soit passer par un service d’impression 3D professionnel comme Sculpteo, ce qui vous évitera d’avoir à investir dans une machine. Vous aurez également accès à un plus vaste choix de matériaux pour chacun de vos projets, et vous bénéficierez d’un accompagnement de qualité.


Les technologies d’impression 3D de plastique

Le plastique est le type de matériaux d’impression 3D le plus répandu. De nombreuses options sont disponibles, avec différentes technologies. Voici un petit aperçu des principales techniques de fabrication additive.

Dépôt de fil (FDM)

Avec la technologie FDM, l’imprimante fait fondre des filaments et vient déposer le matériau couche par couche afin de réaliser l’objet désiré. Il s’agit de la technologie d’impression 3D la plus utilisée pour les imprimantes personnelles. Elle est généralement simple à utiliser et peu chère. En revanche, les pièces qu’elle produit sont moins robustes et précises que celles réalisées avec des technologies professionnelles.

Frittage sélectif laser (SLS)

Le frittage sélectif laser est la technologie d’impression 3D professionnelle la plus utilisée pour réaliser des pièces en plastique. Un laser vient fusionner couche par couche certaines parties d’un bac de poudre de plastique. De nombreux matériaux sont disponibles avec cette technologie, allant de plastiques robustes et rigides, à des matériaux flexibles.

L’impression 3D : mode d’emploi des différentes technologies
Pièce imprimée en Nylon PA12, avec la technologie SLS

Multi Jet Fusion (MJF)

La technologie Multi Jet Fusion, développée récemment par HP, est très similaire à la technologie SLS. Elle permet d’imprimer les pièces plus vite grâce à l’utilisation d’un agent liant qui aide le laser à fusionner la poudre, et donc réduit le besoin d’une température élevée pour que la fusion s’effectue. Assez jeune, cette technique ne permet pour l’instant que de réaliser des pièces de couleur grise ou noire.


Les technologies d’impression 3D de résine

Les résines sont également des matériaux très intéressants pour fabriquer des objets en utilisant la fabrication additive. Il existe deux technologies majeures : Polyjet et CLIP.

Polyjet

La technologie d’impression 3D Polyjet repose sur un procédé similaire à celui de l’impression 2D. L’imprimante projette de fines gouttes de liquide photopolymère qui est durci instantanément grâce à des rayons UV. Les pièces obtenues ont une surface très lisse. Il est même possible de produire des pièces translucides grâce à des finitions.

L’impression 3D : mode d’emploi des différentes technologies Cults Sculpteo
Pièce imprimée avec la technologie CLIP

CLIP

La technologie CLIP, créée par Carbon, permet de réaliser des objets en différentes résines, tant rigides que flexibles, aux propriétés variées, le tout de façon extrêmement rapide. Elle est basée sur un processus innovant. Une séquence continue d’images UV est projetée sur un bain de résine liquide, ce qui solidifie le matériau. Dans le même temps, la plateforme d’impression s’élève sans s’arrêter jusqu’à la fin du processus. Ici, l’objet est donc réalisé en continu et non couche par couche.


Les technologies d’impression 3D de métal

Imprimer en 3D des pièces métalliques est très intéressant pour de nombreuses applications, tant dans le monde de l’industrie que pour réaliser des bijoux ou des pièces décoratives. Plusieurs technologies existent, avec des coûts variés.

Fusion sélective par laser (SLM)

Avec la technologie de Fusion sélective par laser, aussi appelée SLM, un laser vient fusionner totalement de la poudre métallique couche par couche jusqu’à obtenir l’objet désiré. Etant donné qu’il faut atteindre la température de fusion du métal travaillé, il faut compter d’importants temps de chauffe et de refroidissement. Les pièces obtenues sont particulièrement robustes.

Frittage laser de métal (DMLS)

Très similaire à la technologie d’impression 3D plastique SLS, le frittage laser de métal permet de fusionner de la poudre métallique couche par couche afin de réaliser des objets, grâce à un laser. Contrairement à la technologie SLM, la poudre n’est pas totalement fusionnée, juste frittée, ce qui diminue la température à atteindre, et donc les temps de chauffe et de refroidissement.

L’impression 3D : mode d’emploi des différentes technologies Cults Sculpteo
Pièces imprimées avec la technologie d'impression 3D par projection de liant, plaquées

Projection de liant (Binder Jetting)

La technologie d’impression 3D par projection de liant, appelée Binder Jetting en anglais, permet de réaliser des pièces à moindre coût comparé aux autres technologies dédiées aux métaux. En effet, la tête d’impression dépose un agent liant sur la poudre métallique avant d’effectuer la fusion, ce qui réduit le besoin d’une température élevée pour fabriquer la pièce. Ainsi, l’objet est plus rapide à produire, et donc moins cher.

Fonderie

La fonderie, aussi appelée moulage à cire perdue, est une technologie qui utilise la fabrication additive pour réaliser des pièces en métal. Une première version de l’objet désiré est imprimée en cire, puis on coule un moule en plâtre sur la pièce, avant de le remplir de métal liquide. Cette technique est notamment très utilisée en bijouterie.


La diversité des technologies d’impression 3D permet donc de l’utiliser dans de très nombreux contextes, afin de créer tant des bijoux que des pièces mécaniques. Pour en découvrir plus sur les différentes applications de la fabrication additive, nous vous invitons à vous rendre sur le blog dédié à l’impression 3D de Sculpteo ! Si vous souhaitez bénéficier d'une réduction de 7 euros sur votre première impression 3D chez Sculpteo, vous pouvez utiliser le code promo MYFIRSTPRINT.

Articles similaires